location vente
Publié le - 1751 v. -

Immobilier : un marché inégal en Europe

Comme chaque année depuis 3 ans, l’étude Property Index analyse le développement du marché immobilier, l'investissement immobilier et les prix du marché résidentiel dans 16 pays européens, Russie et Israël comprises. L’objectif ? Pointer les grandes inégalités dans l’accès au logement en Europe orientale et occidentale.

Des marchés très disparates

Les résultats de l’étude révèlent que l’Autriche et l’Allemagne enregistrent significativement la plus forte hausse immobilière : respectivement + 7% et 5%. Inversement, l’Italie et l’Espagne doivent affronter une baisse des prix immobiliers, - 13 % pour l’Espagne. Côté résidentiel, Londres et Paris demeurent cette année encore les capitales européennes les plus chères. Prix moyen d’un appartement dans le centre de Londres : 10 000 €/m² ; 8 140 €/m² pour la capitale française. Inversement Lisbonne et Varsovie arrivent en tête des capitales les moins chères d’Europe, pour respectivement 1 640 €/m² et 1 704 €/m².

Une Europe inégale

Alors face à ces différences dans l’accès à la propriété les Européens ne sont pas tous égaux. L’étude fait ressortir le faramineux pouvoir d’achat des Danois, alors que le pays affiche les prix immobiliers les plus bas du baromètre. Pour acheter un logement de 70 m², en 2013 les Danois devaient débourser 2.1 salaires bruts moyens, contre 12.1 en Israël et 7.9 salaires annuels brut moyen en France.

Un parc immobilier en baisse

Pour la troisième année consécutive, le parc immobilier de l’Union européenne est en baisse, passant de 3,9 logements pour 1 000 habitants en 2011 à 2,5 en 2013. A contrario, les indicateurs de l’Israël et de la Russie sont nettement supérieurs à ceux constaté sur le sol Européen, atteignant respectivement les 5,3 et 6,5 logements pour 1 000 habitants.

Focus sur le marché immobilier français

Alors que le marché immobilier résidentiel se développe à grande allure en Île-de-France, c’est une stagnation que l’on constate à Paris. En 2013, seulement 330 000 nouveaux logements ont été construits en France, soit à peine 1% d’augmentation du parc immobilier en 1 an et une baisse de -5% du nombre de transactions immobilières. Face à cette baisse de la construction quasi globale, demeure encore de large disparité entre la cipale et les régions : 8 140 €/m² en moyenne à Paris intra-muros, 5 600 €/m² en Île-de-France.