location vente
Publié le - 298 v. -

Les prévisions des SCPI face à un 3ème confinement

Les confinements successifs de l’année 2020 ont été préjudiciables pour bon nombre de véhicules de placement. Les societés civiles de placement immobilier (SCPI) n’ont cependant pas été gravement impactées, au vu de leurs résultats, dont des rendements qui avoisinent les 4%. Qu’en serait-il alors de ces produits pierre-papier face à un éventuel troisième confinement ?

Les secteurs à craindre

Avant d’aller plus loin, rappelons que ce ne sont pas toutes les SCPI qui ont souffert du ralentissement de leur progression au cours de 2020, mais celles rattachées à certains secteurs d’activité. Exemple : les SCPI hôtelières et les SCPI de commerces. Comme la gestion de la crise sanitaire repose sur le confinement, ce seront les mêmes secteurs qui seront à nouveau atteints.

Bureau, Ordinateur Portable, D'Affaires Des mesures prises par les sociétés de gestion

Depuis le premier confinement, les sociétés de gestion ont mis en oeuvre certaines mesures destinées à accompagner les locataires en difficulté. Le but est de maintenir les baux qui ont d’ailleurs été signés sur le long terme. Ainsi, les loyers ont été récoltés à presque 100% pour la majorité des SCPI, sauf pour celles dont le parc contient essentiellement des immeubles hôteliers : ce taux est de moins de 80%.

L’accompagnement de l’État

Dans son plan de relance de l’économie, l’État a déployé un budget de financement spécialement dédié aux entreprises les plus fortement atteintes par la crise. Des aides financières sont ainsi déployées dans le but de les maintenir à flot et ainsi leur permettre de régulariser leur situation vis-à-vis de leurs débiteurs.

Quels indicateurs pour ces SCPI adossées au secteur hôtelier ?

Le taux d’occupation financier lui aussi a fortement chuté. Quant au rendement, le taux de distribution sur valeur de marché, il est de moins de 2.5% pour certaines de ces SCPI, par exemple pour Aestiam Cap’Hebergimmo (1.43%) et Atream Hôtels (2.37%).

Bon nombre de SCPI demeurent en bonne santé

Nous avons abordé ci-dessus le sujet sur les SCPI fragilisées par la crise. Cependant, la majorité d’entre elles ont maintenu le cap et s’en sortent même avec un excellent rendement, qui est de plus de 6% pour certaines. De nombreuses autres ont réalisé un rendement de plus de 5%. Ce sont les SCPI diversifiées qui ont enregistré ces excellentes performances, c’est-à-dire les SCPI professionnelles ou de rendement.

C’est en plein contexte de crise que ces résultats plus que satisfaisants ont été relevés. En poursuivant sur cette même lancée et en anticipant davantage les risques, ces performances pourraient bel et bien être maintenues si un éventuel troisième confinement avait lieu.

Les SCPI spécialisées dans certains secteurs d’activité s’en sortent également avec un très bon TDVM. Toujours est-il que ces performances ne dépendent pas forcément de la composition du patrimoine, mais surtout des bases et des tactiques implémentées par la société de gestion pour faire face aux périodes d’incertitude.

Par ailleurs, bon nombre de SCPI ont opéré une revalorisation du prix de la part, ce qui traduit leur bonne santé sur le marché pierre-papier, à l’opposé des autres actifs tels que les Organismes de placement collectif immobilier ou OPCI.

Rappel sur les résultats des SCPI pour 2020

Le rendement global pour les SCPI tourne autour de 4% pour 2020, tandis qu’il était de 4.4% pour 2019. Celui des SCPI résidentielles est demeuré stable, tandis que les TDVM des SCPI professionnelles sont plutôt disparates, avec des valeurs tantôt élevées pour certaines et affaiblies pour d’autres. Si les collectes ont reculé au cours du premier semestre 2020, elles ont commencé à reprendre dès la relance progressive de l’économie, vers le second semestre. Le dernier confinement précédant la fin de l’année n’a pas été préjudiciable pour ces actifs, et un éventuel reconfinement ne sera pas à craindre, dans l’ensemble.